samedi 28 mars 2009

Contre les cons qui restent immobiles à gauche sur l’escalator


Il y a sur facebook des groupes assez délirants et celui dont j’ai repris le titre sur ce post ainsi que le descriptif ci-dessous (citons nos sources et rendons à Cæsar…) m’a bien fait rire. Enfin, presque, parce que si proche de la réalité…

Voici donc la profession de foi de ce groupe :

Comment louper son train, son bus, son métro.

Toi aussi ça te gonfle quand t’es pressé ?

Toi aussi tu as des instincts de rugbyman porteur de ballon qui montent en toi ?

C’est valable aussi pour les tapis roulants…

Certains seraient capable de rester bloqués sur un escalator en panne.

C’est valable sur la route: les cons qui roulent à gauche à 2 à l’h et qui ne sont pas contents lorsque par dépit on les double par la droite.

Plus vicieuse que la personne distraite qui s’oublie à gauche sur l’escalator, il y a la personne suivante qui n’ose pas réveiller ou bousculer la précédente. Il est en effet facile de bousculer la première personne, simple bouchon qui ne demande qu’à sauter; il est en revanche impossible de bousculer toute la file de gauche à l’arrêt de l’escalator.

L’escalator étant en mouvement perpétuel (enfin, en principe) il suffit que deux personnes comme celles décrites ci-dessus prennent l’escalator en début d’heure de pointe dans un passage très fréquenté, à 8h le matin par exemple, pour que plusieurs milliers de personnes en pâtissent plusieurs heures durant (jusqu’à 10h30).

Notre mission à tous : éradiquer, éduquer, communiquer afin que ces grains de sable malfaisants ne viennent plus gripper la mécanique fluide de nos déplacements sereins.